Biarritz Autrement

Contributions du groupe Abertzale aux élections municipales de 2008 à Biarritz

03 janvier 2008

HISTORIQUE BIARRITZ AUTREMENT/BIARRITZ BESTELAKOAREN HISTORIA

Lors de l’élection présidentielle de 1981, un groupe d’abertzale a appelé à voter au 2ème tour François MITTERRAND car ce dernier et le Parti Socialiste s’étaient engagés à créer un Département Pays Basque et à donner un statut à l’euskara. Ce groupe, qui se dénommait Izan, a déployé son activité dans plusieurs directions :
    
-     Création de la Société Capital-risque Herrikoa pour la création d’emplois.
    
-     Création d’une association d’élus pour un Département Pays Basque.
    
-    Présence abertzale aux élections municipales de 1983 sous l’appellation Herritarki. Le cadre proposé par Izan, pour la présence abertzale aux municipales, était soit de mener des listes « basquistes » ouvertes, soit d’intégrer les listes du Parti Socialiste sur la base des engagements de ce parti (Département Pays Basque et euskara).

C’est ainsi qu’en 1983 à Biarritz, 4 abertzale (Jean-Claude Iribarren, Georges Cazaubon, René Tellechea et Jakes Abeberry) intègrent la liste socialiste menée par le député Jean-Pierre Destrade face au maire sortant Bernard Marie et son 1er adjoint  Didier Borotra. Une lourde défaite vient sanctionner cette liste PS-abertzale. Jean-Pierre Destrade en tire les leçons et va relancer sa carrière dans le canton de St Pierre d’Irube. Jakes Abeberry, seul élu abertzale, entre dans l’opposition municipale à Bernard Marie.

Aux élections municipales de 1989, Jakes Abeberry mène une liste abertzale ouverte à la société civile sous l’appellation « Biarritz Autrement – Biarritz Bestelakoa ». Une large fraction de la société biarrote s’y implique d’enthousiasme (anciens joueurs du BO, commerçants, professions libérales, animateurs d’associations, …). Elle reçoit le soutien direct du maire abertzale de Saint-Sébastien, Xabier Albistur qui vient à Biarritz participer à une réunion publique au cinéma Pax de la Négresse et rencontre les commerçants au Casino municipal. La liste Biarritz Autrement –Biarritz Bestelakoa intègre une candidate écologiste et reçoit, pour cela, le soutien du leader Vert Antoine Waechter et de l’eurodéputé Gérard Onesta qui viennent, aux côtés de Jakes Abeberry dans le quartier Ilbarritz, pour dénoncer le faramineux projet immobilier, conçu par Bernard Marie, en bord de littoral, qui prévoyait 150.000 m2 de surface habitable sur 5 étages soit 10.000 lits. La liste Biarritz Autrement – Biarritz Bestelakoa réalise 12% des suffrages et porte 2 élus (Jakes Abeberry et Philippe Morel) en opposition à Bernard Marie.

La politique de construction de résidences secondaires à tout va de Bernard Marie est de plus en plus mal vécue par les Biarrots. Son projet de destruction du Casino municipal, qu’il a laissé se dégrader au point de ne plus être utilisable, amène à programmer son remplacement par des résidences, soit sur son site lui-même, soit sur la colline des hortensias. Ceci est la goutte d’eau qui fera déborder le vase de l’alliance Borotra-Marie. Didier Borotra (par ailleurs, Vice–Président de la Région Aquitaine) annonce qu’il s'opposera au projet de destruction du Casino municipal et démissionne de son poste de numéro 2 du Conseil municipal. Il entraîne avec lui 9 UDF, membres de la majorité. L’addition des amis de Borotra et de l’ensemble des élus des oppositions met Bernard Marie et ses amis du RPR en minorité au sein du Conseil municipal. L’assemblée municipale bascule : 17 conseillers pour Bernard Marie, 18 contre. Le blocage est total au point de contraindre Bernard Marie à démissionner et à provoquer une  élection municipale partielle. La situation ainsi créée modifie le paysage électoral de Biarritz. Les élections municipales de 1991 se feront autour de 3 principales listes :
·       Bernard Marie et le RPR obtiendront au 1er tour 34% des voix.
·       Didier Borotra menant une liste UDF renforcée des socialistes de l’ancienne opposition réalisera 30%.
·       Et Biarritz Autrement – Biarritz Bestelakoa atteindra 14.5% des voix.


C’est alors que se noue pour le 2ème tour des élections une alliance négociée entre les listes Borotra et Abeberry. La réalisation essentielle demandée par les abertzale est la construction d’une ikastola (construction de la première ikastola municipale d’Iparralde). Biarritz Autrement – Biarritz Bestelakoa aura 6 élus (Jakes Abeberry, Jean Cazenave, Peio Claverie, Anne Etcheverry, Maider Hennebutte-Maniort,  Mixel Poueyts) dont 2 adjoints l’un à la Culture et l’autre à la Jeunesse et aux Sports. On peut aujourd’hui affirmer, constatant le bilan de 16 années de gestion municipale que cette alliance engendra une véritable politique culturelle qui rayonne chaque jour davantage à Biarritz, un saut qualitatif et quantitatif de la politique de la Jeunesse et des Sports, de même qu’un bilan fortement enrichi au fur et à mesure des mandatures d’une politique identitaire basque.

Aux élections municipales de 1995, Borotra propose aux abertzale de Biarritz Autrement - Biarritz Bestelakoa la reconduction de leur alliance sur la base d’un nouveau contrat (voir par ailleurs le bilan  de la politique identitaire).

En 2001, Didier Borotra propose de reconduire la même alliance pour une nouvelle mandature, cette fois-ci élargie aux amis RPR de Max Brisson, jusqu’ici dans l’opposition. Ceci ne fut pas sans provoquer des tensions au sein de Biarritz Autrement – Biarritz Bestelakoa qui amena certains de ses membres à une rupture.

Six élus abertzale (Jakes Abeberry, Maialen Etcheverry,Véronique Ezcurra, Maider Hennebutte– Maniort, Mixel Poueyts, Jean-Michel Sorraits) intègrent la majorité dont deux adjoints et un conseiller délégué aux Sports.

Pour les élections municipales du 9 mars 2008, Biarritz Bestelakoa sera, pour la 3ème fois, partie prenante de la liste multicolore conduite par Didier Borotra (UDF, UMP, Socialistes et abertzale).

Le programme de cette liste prévoit, entre autres, la création d’un service de l’euskara au sein de la mairie (voir par ailleurs). 

Posté par btz_autrement à 17:04 - Historique/Historia - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire